Accueil » À propos » Conseil scientifique consultatif

Conseil scientifique consultatif

Conseil scientifique consultatif

Paul Chamberlain

Monsieur Paul Chamberlain est un spécialiste du développement des produits biopharmaceutiques, en particulier des études nécessaires à la soumission d’une PNMR pour des produits thérapeutiques à base d’anticorps monoclonaux. Il a acquis une solide expérience du développement de produits biopharmaceutiques et une vaste expertise scientifique, entre autres dans l’application de techniques analytiques et bioanalytiques au contrôle de la qualité des protéines thérapeutiques. Au début des années 1980, M. Chamberlain était employé à titre de scientifique analytique dans le service de biotechnologie de SmithKline Beecham. Après avoir travaillé sur des protéines fibrinolytiques recombinantes, M. Chamberlain a passé 7 ans au sein de l’unité des anticorps monoclonaux où il a utilisé la technique de production d’hybridomes pour la préparation d’anticorps monoclonaux à des fins de recherche et développement. Après 18 ans d’expérience en R. et D., il est passé aux affaires réglementaires. À titre de spécialiste des affaires réglementaires européennes chez Amgen, il était responsable des protéines recombinantes commercialisées et expérimentales. M. Chamberlain s’est ensuite joint à Metris Therapeutics, une entreprise de biotechnologie en démarrage installée à l’Université de Cambridge au R.-U., à titre de chef, Contrôle de la qualité des produits. Chez MDS Pharma Services, M. Chamberlain agissait à titre d’expert-conseil en stratégies de programmes de développement biopharmaceutique; il dirigeait également des équipes de développement offrant des services analytiques, bioanalytiques, cliniques, non cliniques et réglementaires à titre contractuel. Dans le cadre de ses fonctions, M. Chamberlain préparait des documents d’information en vue de discussions préalables aux PNMR ou sur d’autres questions avec les organismes réglementaires et déterminait les activités associées aux phases pertinentes du cycle de développement des produits, y compris le choix des produits candidats, l’évaluation de la manufacturabilité et les études nécessaires à la soumission d’une PNMR. Il a également siégé à des conseils consultatifs en matière scientifique et réglementaire de différentes entreprises et a participé aux évaluations préalables lors de diverses opérations d’acquisition ou d’octroi de licences.

Bernie Eigl, M.D.

Le docteur Bernie Eigl est oncologue médical au Tom Baker Cancer Centre (TBCC) de Calgary, Alberta, et professeur adjoint d’oncologie et de médecine à l’Université de Calgary. Il est directeur médical de l’unité d’essais cliniques du TBCC et a été nommé directeur de l’unité de recherche clinique sur le cancer de l’Alberta en 2009. Il dirige le groupe d’essais cliniques de phase I au TBCC. Le Dr Eigl est actif en recherche clinique et ses intérêts portent sur les troubles génito-urinaires, les essais de première phase ainsi que les services de santé. Éducateur passionné, le Dr Eigl a participé au cours sur les essais cliniques destiné aux nouveaux investigateurs du Groupe des essais cliniques de l’INCC.

Hal Hirte, M.D.

Le docteur Hal Hirte est médecin au département d’oncologie médicale du Hamilton Regional Cancer Centre. Il a été nommé directeur du programme de traitement systémique en 2001 et il est président du groupe de thérapeutique expérimentale au Centre. Il est professeur agrégé au département de médecine de l’Université McMaster et directeur de la division d’oncologie médicale; il fait également partie du corps professoral du département d’obstétrique et de gynécologie. Le Dr Hirte a participé à titre d’investigateur principal et de co-investigateur à des essais cliniques de phases I, II et III sur des cancers gynécologiques. Ses intérêts portent sur l’évaluation de nouveaux traitements moléculaires ciblés, entre autres les inhibiteurs de la signalisation cellulaire et les traitements antiangiogéniques, ainsi que sur l’établissement des paramètres cliniques et moléculaires pertinents dans les études sur ces agents. Président du programme de bourses de recherche sur les nouveaux médicaments expérimentaux au Hamilton Regional Cancer Centre, il est également investigateur principal au Centre pour le consortium PHL (Princess Margaret-Hamilton-London) d’essais de phase II sur de nouveaux anticancéreux. Il est membre du comité exécutif des nouveaux médicaments expérimentaux du Groupe des essais cliniques de l’INCC, ainsi que du comité des cancers gynécologiques; il est également président du groupe de travail sur l’angiogenèse du Groupe des essais cliniques de l’INCC. Enfin, il est membre de comités d’évaluation des subventions de l’INCC et de la Société de recherche sur le cancer.

David Goltzman, M.D.

Le docteur Goltzman est professeur au département de médecine et de physiologie de l’Université McGill, directeur du Centre McGill de recherche sur le tissu osseux et le parodonte et médecin principal de la division d’endocrinologie du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Né à Montréal, le Dr Goltzman a obtenu son B. Sc. et son diplôme de médecine de l’Université McGill et a fait sa résidence au Columbia-Presbyterian Medical Centre à New York. Il a ensuite poursuivi sa formation de surspécialité en endocrinologie et en recherche au Massachusetts General Hospital à Boston. De retour à McGill en 1975, il est devenu directeur du laboratoire de recherche sur le calcium à l’Hôpital Royal Victoria. De 1988 à 1993, il a été professeur et directeur du département de physiologie à McGill. De 1994 à 2004, il a été président du département de médecine. Les recherches du Dr Goltzman ont porté sur la régulation hormonale du calcium et l’homéostasie squelettique, et il a fait de nombreuses contributions importantes et originales à nos connaissances sur la biologie des hormones, du peptide apparenté à la parathormone (PTHRP), de la parathormone (PTH), de la calcitonine et de la vitamine D. Ces contributions ont eu un impact majeur sur la compréhension des mécanismes d’apparition et du traitement de l’ostéoporose et d’autres maladies altérant le métabolisme osseux, ainsi que sur notre connaissance des interactions entre le cancer et le squelette. L’excellence de ses recherches a été reconnue par différents titres honorifiques et prix; entre autres, il a reçu le Prix André Lichtwitz de l’Institut national en santé et recherche médicale, il a été admis à l’American Association of Physicians et à la Société royale du Canada, et il a reçu le titre de professeur honoraire de l’Université médicale de Nanjing. En 2000, il a été nommé officier de l’Ordre du Canada.

Richard Lesniewski, Ph. D.

Monsieur Richard (Rick) Lesniewski est un consultant pharmaceutique indépendant après avoir fait carrière aux Laboratoires Abbott (North Chicago) et chez GlaxoSmithKline (Philadelphie). À titre de vice-président, Produits biopharmaceutiques anticancéreux, chez GSK (2009-2011), M. Lesniewski a mis sur pied une nouvelle unité d’évaluation de l’efficacité des produits biopharmaceutiques au sein de l’unité mondiale de développement en oncologie de GSK. Il a établi les relations entre GSK et Seattle Genetics pour les conjugués anticorps-médicament et mis en route leur programme d’immunomodulation avec un antagoniste de PD-1 (AMP-224, Amplimmune, Rockville, MD) pour les patients atteints de cancer et d’infections virales chroniques. M. Lesniewski a coordonné les efforts de l’unité des produits biopharmaceutiques au R.-U. en vue d’établir une pépinière de cibles validées pour le traitement du cancer et de faire avancer plusieurs conjugués anticorps-médicament et anticorps améliorés jusqu’au stade des études cliniques. Avant de se joindre à GSK, M. Lesniewski a travaillé pendant 25 ans aux Laboratoires Abbott (1983-2009), où il a dirigé des équipes de découverte de nouveaux tests diagnostiques pour les virus et aidé la division Diagnostics d’Abbott à mettre au point et à lancer sa gamme novatrice de tests de dépistage sanguin du virus de l’hépatite C. M. Lesniewski s’est ensuite joint à la division pharmaceutique mondiale d’Abbott où il a contribué à la création du premier domaine thérapeutique en oncologie de la division, réussissant à établir des partenariats avec l’Université Northwestern (ABT-510, peptide mimétique de la thrombospondine-1), Idun Pharmaceuticals (ABT-263, Navitoclax, inhibiteur de la famille Bcl-2) et l’Université Yale (survivine). Il a ensuite occupé plusieurs postes de direction dans le groupe international de recherche sur le cancer où il a dirigé la découverte et l’optimisation d’agents antiangiogéniques à base de protéines recombinantes et de peptides synthétiques, et plus tard, créé de nouveaux programmes de recherche sur la génomique tumorale, les biomarqueurs du cancer et la découverte d’anticorps thérapeutiques. Son équipe interne de recherche sur les anticorps a produit un agoniste du récepteur de l’érythropoïétine entièrement humain, le premier de sa classe thérapeutique, et il a mené l’acquisition par Abbott de l’anticorps contre l’EGFRvIII mutant (ABT-806) de l’Institut Ludwig, qui fait actuellement l’objet d’essais cliniques de phase I. À titre de directeur de la recherche sur le cancer, M. Lesniewski a également dirigé des recherches sur la découverte de biomarqueurs et a intégré des stratégies de traitement personnalisé à la gamme des produits oncologiques d’Abbott. L’expérience de M. Lesniewski comprend la recherche sur de nouveaux médicaments biopharmaceutiques et les tests diagnostiques associés, le développement translationnel des médicaments, la création et la gestion d’alliances stratégiques et la direction d’équipes de mise au point de médicaments, de la découverte à la validation du principe en clinique.

Daniel Von Hoff, M.D.

Le docteur Von Hoff a consacré sa carrière à la médecine translationnelle, soit le transfert des nouveaux traitements des établissements de recherche aux soins des patients. Il est actuellement premier vice-président, chercheur principal et chef de la recherche translationnelle de la division de développement translationnel des médicaments du Translational Genomics Research Institute et dirige le programme de recherche sur le cancer du pancréas. Il est également professeur de médecine, de biologie moléculaire et cellulaire et de pathologie à l’Université de l’Arizona et directeur de l’Arizona Cancer Center. Il occupe également le poste de directeur scientifique de US Oncology et du Scottsdale Clinical Research Institute. Enfin, il a mis son expertise à contribution à titre de fondateur ou de directeur médical ou scientifique de diverses entreprises actives en recherche sur le traitement du cancer. Le Dr Von Hoff, diplômé avec distinction du Carroll College, a reçu son diplôme de médecine du Collège des médecins et chirurgiens de l’Université Columbia. Après son internat et sa résidence en médecine interne à l’Université de Californie à San Francisco, il a fait un stage postdoctoral en oncologie médicale au National Cancer Institute. Le Dr Von Hoff s’est ensuite joint au Centre de sciences de la santé de l’Université du Texas à San Antonio où il est devenu professeur aux départements de médecine et de biologie cellulaire et structurale. En 1989, le Dr Von Hoff est devenu directeur fondateur de l’Institute for Drug Development du Cancer Therapy and Research Center à San Antonio, puis, en 1999, directeur du Cancer Center et professeur de médecine à l’Université de l’Arizona. Le Dr Von Hoff a été éditeur scientifique de nombreuses revues spécialisées. Il est le fondateur et éditeur émérite de Investigational New Drugs – The Journal of New Anticancer Agents, ainsi que rédacteur en chef de Molecular Cancer Therapeutics. Auparavant, il était rédacteur en chef adjoint de Cancer Research et de Clinical Cancer Research. Le Dr Von Hoff a également siégé aux comités de rédaction de l’American Journal of Medicine, d’Anticancer Drugs, d’Oncology, des Annals of Oncology et de neuf autres revues scientifiques. Il est membre de l’American College of Physicians, ainsi que des comités d’administration de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) et de l’AACR, et membre du comité consultatif sur les anticancéreux de la FDA (ODAC).